Qui sommes-nous ?

A partir d’une page blanche…

1993 – Michel Cordier (alors marketing manager dans une grande entreprise) et son épouse accompagnent leurs enfants interviewant leurs grands-parents pour écrire l'histoire de leur vie. Les adultes et les jeunes  découvrent quantité de faits qu'ils ignoraient, des anecdotes ainsi que des événements historiques qui ont touché la famille…  Tandis que les plus jeunes prennent mieux conscience de leurs racines,  leurs parents réalisent qu'ils connaissaient mal l'histoire de leurs propres parents. Quant aux plus âgés, vous devinez leur joie de pouvoir partager ainsi leurs souvenirs.

1994 – L’idée germe d'aider d'autres familles à rassembler leurs souvenirs et à les coucher sur papier. Avant de se jeter dans ce nouveau métier, Michel Cordier et Luce Cadranel – les créateurs de Clepsydre (*) – bénéficient des conseils d'une jeune maison d'édition parisienne (deux jeunes qui ont lancé le même projet tout récemment). Après avoir mûri le concept avec l’aide de quelques proches, ils sortent de presse un « livre pilote ».

1995 – Les premiers clients acceptent de leur faire confiance. L’équipe s’étoffe peu à peu.

1996 – Clepsydre obtient une bourse du Fonds des Jeunes Entrepreneurs, une initiative de la Fondation Roi Baudouin et de la Générale de Banque pour soutenir les jeunes créateurs d'entreprise et les jeunes entreprises innovantes, connu de nos jours sous le nom d’EnterPrize.

1996 – Grâce à son expérience de plus de vingt ans du monde de l'entreprise, un des membres de l'équipe adapte le concept aux sociétés. Ainsi naquirent les premières biographies d’entreprises réalisées à partir d’interview. Une manière originale de fêter la fin de l’année ou un anniversaire important.

1997 – Publication de l'histoire de Spa Monopole (grâce à l'interview de 50 collaborateurs, actifs et retraités) et de celle de la Brasserie de Mont-Saint-Guibert (de la famille Grade). D'autres histoires d'entreprises suivront ultérieurement, comme celle d'un des sièges des Cimenteries CBR, à Harmignies (grâce aux témoignages de 17 collaborateurs, actifs et retraités).

1998 – En réponse à des demandes spontanées, un nouveau service est mis au point. Dorénavant, les Editions Clepsydre offrent aussi une solution à ceux qui voudraient transformer leur propre manuscrit en livre, tout en gardant les pieds sur terre (à partir de 20 exemplaires).

2003   – Réalisation d'un premier ouvrage à partir d'interviews en néerlandais (Kwaliteit als paradigma), pour le compte du Vlaams Centrum voor Kwaliteitszorg. D'autres ouvrages en néerlandais suivront, la plupart publiés sous la nouvelle marque d'édition "Uitgeverij Sherazade".

2008 – Parution de Ti t’appelles Aïcha, pas Jouzifine !, de Mina Oualdlhadj, une fiction réaliste éditée à compte d’éditeur.

Cet ouvrage reçoit le soutien de l'Institut pour l'Egalité des Femmes et des Hommes et sera sélectionné par l'Inspection pédagogique de l'enseignement obligatoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Communauté germanophone pour être diffusé dans les écoles secondaires. Son auteure sera invitée cinq fois à l’étranger (France, Maroc, Allemagne) et en de multiples occasions en Belgique (écoles, colloques divers, sans parler de la prison d’Andenne).

2015 –  Vingt ans d’existence. Plus de 120 livres réalisés ou en cours, dont un traduit en anglais (publié au Royaume-Uni), deux traduits en néerlandais (publiés en Belgique), un autre en hongrois (publié en Hongrie) et un dernier traduit en allemand et en néerlandais (publié en Belgique et en RFA).

(*) "Clepsydre": horloge à eau, symbole de l'écoulement du temps, mais aussi symbole de la transmission de l'histoire d'une génération à l'autre.